Définir les priorités et ...savoir dire NON


Si vous avez des problèmes pour gérer votre temps, si vous ne savez pas aller à l’essentiel, si vous mettez tout sur le même plan… cet article est à lire !

« Je n’ai pas le temps ! », combien de fois le dites-vous par jour, par semaine ?

C’est un thème récurrent et pour inverser la tendance, il faut maîtriser les compétences suivantes :

  • Utiliser son temps et celui des autres de manière adaptée aux priorités ;

  • Savoir ce qui est le plus important et mettre de côté ce qui ne l’est pas ;

  • Trouver les méthodes adéquates aux résolutions de problème ;

  • Rester concentré sur l’objectif principal que vous vous êtes fixé dans la journée ou semaine.

Les pièges à éviter :

  • Ne pas voir les points critiques de votre organisation et celle des autres ;

  • Ne pas tenir compte des priorités des autres ;

  • Transformer ce qui est simple en complexité ;

  • Avoir des activités qui vont dans tous les sens ;

  • Intervenir partout en y passant peu de temps à chaque fois ;

  • Accepter de faire tout ;

En une seule phrase : « Aller droit dans le mur ».

Monsieur « EGO » n’est-il pas un peu présent, ne surestimez-vous pas vos capacités ? Etes-vous perfectionniste au point de tout faire tout seul ou à l’inverse savez-vous dire STOP ?

Est-ce un problème de choix, savez-vous établir les priorités ?

Si vous êtes dans cette situation ou c’est devenu une source de stress, ou vous pensez que les ressources sont limitées et les demandes illimitées, il est temps de réagir !

Si vous êtes toujours en retard et que c’est devenu un argument du style, « je n’ai pas le temps, je vais en réunion, nous verrons ça plus tard », il est temps de faire un arrêt sur image.

Les questions à se poser :

  • Quelle est ma priorité actuelle ? L’ est-elle vraiment ? Est-elle claire, précise, atteignable, réalisable et dans quel délai je vais pouvoir l'accomplir ?

  • Quelles ont mes tâches prioritaires ? Qu’est-ce qui est critique ?

Les conseils :

  1. Vous vous consacrez à une ou deux priorités de fond qui seront plus productives que de vouloir jouer les pompiers et de vous disperser à une multitude de petites activités. Même si vous avez le sentiment d’être utile aux autres, ce n’est pas leur rendre service ni à vous, ni à eux car vous déresponsabiliser vos collaborateurs Ne pas oublier le proverbe « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » ! En clair à chacun son poste, son rôle, ses responsabilités !

  2. Si tout est urgent, demandez un avis extérieur, à des personnes de votre entourage (ou un coach) qui pourra vous aider à prendre ce recul que vous n'arrivez plus à faire !

  3. Ne pas mettre trop « d’affect » dans votre travail, si vous choisissez vos priorités en fonction de ce que vous aimez, ce n’est peut-être pas le plus judicieux en termes de priorité, soyez factuel.

  4. Si vous n’avez pas le temps et devez prendre une décision rapide, les bonnes vieilles méthodes sont toujours aussi efficaces : prenez une feuille, tirez un trait au milieu, mettez-les « pour » et « contre » de chaque option, projetez vous à court et long terme, quelles vont être les conséquences pour l’organisation générale ? et vous pourrez en déduire de quel côté penche la balance !

  5. Sachez perdre du temps pour en gagner, prendre du temps pour la réflexion n’est pas perdre son temps alors que la précipitation peut entraîner des conséquences néfastes.

  6. Ne pas faire la politique de l’autruche en espérant un miracle, c’est trop de risque et pas à la hauteur d’un leader.

  7. Reporter sans cesse de faire des choix vous obligera à en faire plus, plus tard.

Et enfin SACHEZ DIRE NON !

Pour la plupart, nous ne savons pas dire non, par peur de décevoir, d’être jugé incompétent, d'être étiqueté de mauvaise volonté, la liste peut être longue.

Bien au contraire, n'est-ce pas du courage ?

Courage de s’exprimer, courage de dire ce que nous pensons être bien pour nous et dire tout simplement que nous ne pouvons pas faire. Nous connaissons tous le principe, plus vous donnez, plus on va vous demander ! Jusqu’où acceptez-vous cette demande ? Où mettez-vous le curseur de votre intégrité et de votre écologie personnelle ?

Prenez le temps de réflexion : Changez de point de vue, si c’est un de vos collaborateurs qui vous dit non, n’allez-vous pas chercher à savoir pourquoi et à trouver une solution avec lui si les arguments avancés sont légitimes ?

Dire non, c’est savoir poser ses limites, être intègre avec soi-même, ne pas accepter pour faire plaisir alors que nous savons que nous ne pourrons pas le faire ou avec difficulté. C'est aussi s’affirmer et renforcer son estime de soi !

#alleràlessentiel #priorité #intègre #estimedesoi #gestiondutemps #courage

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

06 08 32 06 25

  • White Facebook Icon

Find us on Facebook

  • LinkedIn Social Icon

Partagez sur Linkedin