Ethique professionnelle ou …Être orienté vers le client


Le thème de cet article m’est venu en achetant une paire de chaussures d’une grande marque de sport. Nous avons été confrontés à un manque d’intérêt flagrant pour le client. Cette enseigne a la chance de ne pas avoir besoin « d’aller chercher » le client.

Ce qui m’a le plus interrogé c’est l’attitude de ce jeune. Je pense que pour beaucoup, travailler dans ce magasin doit être une chance, alors que dire de ce manque d’intérêt voir de respect pour le client et même l’employeur ?

Est-il vraiment fait pour ce métier ?

Quelqu’un lui a-t-il fait une remarque pour lui ouvrir les yeux ?

Est-ce une question d’âge, de conscience professionnelle ?

Ces questions seraient restées lettre morte si je n'avais pas retrouvé le même comportement deux jours plus tard de l’autre côté de la frontière par une personne plus proche de la retraite que du début de sa carrière !

Vendeur dans une boutique de musée, dans un environnement culturel agréable, livres, faïences… pas un sourire, pas un conseil, et un rappel à l’ordre de se dépêcher de passer à la caisse car il ferme à 17h45 !

Bien entendu, je ne vais pas faire une généralité mais quand nous optons pour le choix d’un métier tourné vers le client, il y a des principes de base !

Ce n’est ni une question d’âge, ni de pays. Les deux exemples le prouvent.

Ces personnes auraient besoin d’accompagnement ou… de changer de métier, ce n’est pas une vocation pour l’un ou l’autre !

Je peux admettre que le contact avec la clientèle est parfois difficile car à l’inverse, certains clients peuvent être désagréables voir agressifs.

Il faut savoir écouter, répondre aux critiques légitimes et de noter les autres.

Ne pas se laisser accabler par les commentaires négatifs, les clients qui ont des opinions favorables sont toujours plus discrets.

Les principes : Savoir établir le dialogue, un vendeur qui réussit c’est celui qui se concentre sur les intérêts de son client, tout le reste en découle.

C’est encore une question de posture !

De savoir ce que l’autre attend, ne pas imposer, accompagner le client dans son choix, considérer le point de vue du client en premier, ce n’est pas votre « mieux » qui compte, c’est le « mieux » aux yeux du client.

Voilà quelques similitudes avec le coaching, amener l’autre à faire ses choix, être à son écoute, ne pas juger, ni préjuger, se mettre à la place de l’autre pour mieux le comprendre, analyser ses filtres pour comprendre sa vision.

Et pour finir, si votre travail ne vous plait pas ou plus, si vous vous ennuyez, si vous ne supportez plus la pression, si vous n’avez plus d’intérêt pour ce que vous faîtes, prenez le temps de vous poser la question suivante :

« Qu’est-ce que je voudrais améliorer ? »

puis prenez un rendez-vous avec un coach professionnel qui, avec toute bienveillance saura vous accompagner sur le chemin du changement pour retrouver passion et motivation dans votre travail.

#ambiancetravail #motivation #compassion #client #changement #intérêt #conscienceprofessionnelle #choix #coaching #accompagnement

14 vues

06 08 32 06 25

  • White Facebook Icon

Find us on Facebook

  • LinkedIn Social Icon

Partagez sur Linkedin