Avoir le sens de l’humour… ou être ouvert et réceptif !


Pensez-vous que l’humour est déplacé au travail ou au contraire que c’est nécessaire au maintien d’une bonne ambiance ?

Comment peut-on définir l’humour ? Avez-vous pour vous le sens de l’humour ? Acceptez-vous de rire de vous ?

Ce qui peut vous faire rire, ne fera pas forcément rire votre voisin(e).

Donc manier l’humour surtout au travail demande une certaine maîtrise.

Vos craintes : si vous pensez que faire de l’humour vous empêchera d’être pris au sérieux ou vous dévalorisera, est une erreur.

Faire sourire sera un bon point pour vous sans pour autant qu’on vous prenne pour le « clown de service ». Il est vrai que si vous faites une blague toutes les 5 minutes, vous risquez de lasser une grande majorité.

Attention à ne pas vous montrer caustique ou faire de l’humour noir, ce type d’humour n’est pas non plus apprécié par tout le monde !

L’autre piège est de pratiquer l’humour en dénigrant une personne, l’humour ne doit pas servir à critiquer quelqu’un ou le dévaloriser. Un signe, si votre blague fait rire tout le monde sauf la personne en question, vous êtes sur le mauvais chemin !

Au travail, certains sujets sont tabous, évitez les blagues du style « Est-ce un pistolet dans votre poche ou bien êtes-vous content de me voir ? » (Extrait Mae West) car hommes, femmes nous sommes concernés de la même façon par notre style d’humour !

Donc évitez les blagues sur le sexe, la religion, l’argent… tous les sujets à risque.

Il y a le bon humour et l’humour négatif, l’humour constructif et le destructif.

L’humour est un aspect essentiel de la vie et du travail.

Si vous en faites bon usage, cela peut avoir une influence constructive sur les gens qui vous entourent.

L’humour accroit le sentiment de bien être et d’appartenance, il apaise les tensions et peut alléger une situation négative à l’égard d’une personne ou de toute une équipe.

Certaines blagues peuvent être mal interprétées, par exemple « c’est surprenant le nombre d’amis qu’un homme peut avoir jusqu’à ce qu’il en ait besoin ». C’est vrai mais pas vraiment pertinent comme blague sur un lieu de travail avec le risque de faire renvoyer à des expériences malheureuses vos interlocuteurs !

Une blague d’actualité : « le foot, le foot, le foot. Tu ne penses qu’à ça ! se plaint son épouse. Je parie que tu ne peux même pas dire quel jour on s’est marié ! si répond le mari, c’est le jour ou Arsenal a marqué 5 buts contre Chelsea ! ». Vous aurez plus de succès avec ce genre d’humour !

Il existe des sujets qui sont drôles pratiquement partout. Certains travers n’ont pas de frontières, les avares, les distraits…

Ce qui plait beaucoup, ce sont les situations absurdes où nous nous sommes retrouvés, des histoires arrivées lors de déplacement.

LA REGLE D’OR : avoir un humour qui unit les gens plutôt que de démolir certains personnages, institutions... Pas d’humour politique, sexiste ou ethnique.

Les histoires vraies sont les plus appréciées car plus humaines et l’autodérision ne fait pas de mal.

Pour finir sur une note d'humour, il fallait que je trouve une blague sur ceux qui écrivent, j’en ai choisi deux volontairement , deux styles différents pour montrer que sur un même thème, vous pouvez en rire différemment !

Quelle est votre préférence ? la une ou deux, merci, au titre de l'humour de mettre le numéro en commentaires ! 1 ou 2 !

N° 1 : Un éditeur s’adresse à un écrivain : – J’ai un bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. – Dites-moi d’abord la bonne, demande l’écrivain. – Paramount a adoré votre livre et l’a littéralement dévoré. – C’est fantastique ! Après une aussi bonne nouvelle, je suis prêt à encaisser n’importe quoi. Allez-y, quelle est la mauvaise nouvelle ? – Paramount, c’est mon chien.

Ou celle-ci N°2:

Un écrivain célèbre, à la fin de sa vie, meurt. Satan apparaît dans un nuage de soufre.

« Ha, ha ! s’écrie-t-il, tu es un écrivain, ton métier est d’une honnêteté douteuse, tu iras en enfer !

— Naaaaan », hurle l’écrivain (ou quelque chose d’approchant).

Arrivé en enfer, l’écrivain est conduit dans une petite pièce, où il est enchaîné à une chaise en métal chauffée à blanc, devant une machine à écrire pourrie où il manque la moitié des touches, le papier manque, se met de travers, pendant que des diablotins le piquent avec leurs fourches sans relâche en couinant : « Écris ! Écris ! »

Notre pauvre écrivain s’exécute péniblement, en larmes, au comble de la souffrance, désemparé, désespéré.

Soudain, un ange apparaît dans un nuage de roses.

« Fichtre ! s’exclame l’ange, Satan, tu t’es trompé ! Cet écrivain est bon, il a fait rêver des générations de lecteurs, il était censé aller au Paradis ! »

Satan, confus, détache l’auteur, qui se jette au cou de l’ange, submergé par la reconnaissance. « Merci ! Oooh, merci ! »

L’ange emmène le pauvre homme au ciel.

Arrivé là-haut, il est conduit dans une petite pièce. Là, il est enchaîné à une chaise en métal chauffée à blanc, devant une machine à écrire pourrie où il manque la moitié des touches, le papier manque, se met de travers, pendant que des chérubins le piquent sans relâche avec leurs lances en couinant : « Écris ! Écris ! »

Notre pauvre écrivain en larmes, s’exécute péniblement, sous le regard de l’ange, et gémit : « Mais, mais, oh, pourquoi ? Pourquoi vous me faites ça ! C’est comme en enfer, ici !

— Ah non, réplique l’ange avec un sourire benoît. Ici, tu as une chance d’être publié. »

Laquelle préférez-vous ?

N’étant pas un auteur à succès, j’ai toutes mes chances de ne pas me retrouver dans ces deux situations !

Prêt à trouver quelques blagues adaptées à votre travail, hobby ou autre ?

C’est l’été exercez-vous et revenez avec plein d’anecdotes, blagues à raconter à la reprise du travail pour cultiver une bonne ambiance de travail !

#humour #ambiancetravail #tabou

0 vue

06 08 32 06 25

  • White Facebook Icon

Find us on Facebook

  • LinkedIn Social Icon

Partagez sur Linkedin