Utilisez-vous la bonne chaussure ou ...histoire de carrière


Nous vivons à une époque d’opportunités, si vous avez de l’ambition, êtes compétent, vous pouvez atteindre les sommets dans votre profession peu importe votre parcours d’origine.

Il suffit d'avoir choisi la bonne chaussure...

Dernièrement un article sur LinkedIn mettait en avant que les non diplômés étaient à l’honneur en termes de réussite. Je pense que c’est dangereux de faire miroiter à certaines personnes que c’est un plus de ne pas avoir de diplômes. Si cela peut rassurer ceux qui en ont pas, tant mieux mais ce n’est pas pour autant la clef de la réussite.

Elle est ailleurs !

Diplôme ou pas, elle va être dans votre capacité à vouloir aller plus loin, plus haut. Et pour clore le sujet des diplômes, je pense qu’un des axes de compréhension reste l’apprentissage, soit vous apprenez par un cursus que je qualifierai de traditionnel ou par vous-mêmes mais vous devez apprendre et …travailler (rappelez vous la règle des 10000 heures, un de mes précédents articles).

Votre carrière va être de plus en plus longue (merci à l’anticipation de nos hommes politiques) mais ce n’est plus 40 ans mais peut-être 50 ans qui se profile dans le futur pour certaines générations (j’espère me tromper).

Il va donc falloir gérer sa carrière professionnelle, s’adapter et avoir une bonne compréhension de soi.

Pour « durer » dans le temps, il faudra passer par certaines étapes de reflexion et ne pas attendre d’être dans une situation de remise en question suite à un bouleversement professionnel pour évoluer dans la bonne direction :

La première étape , c’est de faire le point de vos forces et faiblesses ;

La seconde, c’est comment apprenez-vous ;

Puis comment travaillez-vous avec les autres ;

Quelles sont vos valeurs (thème récurrent, voici le lien avec mon article sur le sujet) ; https://www.veroniquenocquet.net/single-post/2018/04/13/Besoins-et-valeurs-ou-Quelle-est-votre-valeur-phare-

Dans quel environnement j’ai envie de travailler ;

Pour quoi suis-je fait ? !

C’est en faisant cette analyse que vous trouverez votre fil conducteur.

Quelles sont mes forces ?

Vous pensez les connaître, en êtes -vous certain ?

Ce n’est peut-être pas là ou vous performez mais dans votre capacité à vous appuyez sur vos faiblesses pour vous améliorer. Pour un certain nombre, je suis persuadée que vous allez lister plus vite vos faiblesses que l’inverse ! donc l’exercice n’est pas si simple.

Et l’analyse va bien au-delà. Dans les dernières études sociologiques, il est mis en avant cette évolution que nous sommes capable de sortir du carcan mis par le passé. Un fils de paysan devenait paysan, un fils de médecin devenait médecin et nous pouvons continuer la liste à la prévert.

Maintenant nous avons le choix de faire le métier qui nous plaît et la possibilité de changer plusieurs fois dans notre vie professionnelle.

C’est pour cette raison que cette analyse doit être faite.

Quand vous prenez une décision clé, notez vos attentes, les raisons qui vous ont amené à ce choix puis quelque temps après, comparez avec la réalité, ce qui a été une réussite et les raisons des écarts quand il y en a. Cela peut prendre du temps, peu importe, c'est le chemin qui compte et les éléments que vous pouvez mettre en exergue.

Mettez en avant vos forces puis ce qu’il y a à améliorer et …admettez vos incompétences. Il vous faudra plus d’énergie à améliorer les domaines où vous êtes médiocres qu’à améliorer où vous êtes bons !

Votre performance tient à ce que vous êtes, à votre construction personnelle et vous travaillez (logiquement) de la façon qui vous correspond le mieux.

En entreprise, il faut savoir être attentif piur comprendre d’où vient les résultats, au process suivi ou à la personnalité de la personne qui exécute. Ce type de réflexion est à prendre en compte pour toutes les tâches autre que mécaniques bien sûr. Etudiez comment fonctionne vos collègues ou collaborateurs, pour faire une même action , les méthodes peuvent être différentes mais ce sera le résultat qui fera la différence. Pas de préjugé mais une observation neutre !

Comment apprendre ?

Il s’agit là encore de bien se connaître et de savoir quelle mode de perception est la nôtre.

Etes-vous visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif ou dialogue intérieur. Le terme utilisé en programmation neuro linguistique est le VAKOG.

Nous ne retenons pas de la même façon et le système scolaire n’est pas adapté à tous les modes de mémorisation ce qui peut expliquer parfois l’échec pour certains élèves.

Personnellement, j’apprends en écrivant (comme Churchill !), d’autres ont besoin de faire des notes, Beethoven écrivait et cela lui suffisait, il ne regardait plus les notes une fois la partition composée. D’autres apprennent en s’entendant parler (réciter à voix haute) ce qui explique que certains responsables vous convoquent pendant deux heures de réunion car ils aiment s’écouter ! Les avocats sont souvent dans cette catégorie.

D’autres auront besoin d’introspection, d’association d’idées… il peut y avoir autant de méthodes que de personnes, l’important est de savoir comment nous fonctionnons.

Pour ceux qui le souhaitent, voici un lien pour faire le test du VAKOG (c’est gratuit).

http://veroniquenocquet-net.quizzpro.com/quizzer/138631/perception-sensorielle-quelle-est-la-votre-

L’autre point à connaître est votre façon de travailler, aimez vous être seul ou en groupe ?

Comment travaillez-vous avec les gens ?

Etes-vous celui qui aime entraîner ou au contraire suivre et ce n’est pas forcément mauvais. Georges Patton, grand héros militaire était reconnu comme un excellent exécutant mais pas un « commandeur ».

Préférez-vous faire ou donner des conseils ?

Etes-vous dans l’action ou la réflexion ?

Aimez-vous travailler sous pression ou au contraire dans une organisation structurée qui évite les imprévus ?

Préférez-vous une petite structure à un grand groupe ?

Vous pouvez vous adapter et en début de carrière, ces questions sont rarement à l’ordre du jour. Le travail choisi est souvent une question d’opportunité que de choix bien défini.

Mais au fur et à mesure que nous évoluons, ces questions prennent tout leur sens et importance.

Pour être au mieux dans son travail et performer, c’est savoir ce pour quoi nous sommes faits !

Essayer de rentrer dans un costume qui ne vous convient pas, vous pouvez le porter mais vous serez mal à l’aise. Porter des chaussures qui vous font mal même si elles sont belles, ce n'est pas confortable non plus, alors que rentrer dans ses chaussons bien moelleux c’est quand même plus agréable.

Image simpliste (vous pouvez le penser) mais tellement vrai !

Prenez du recul pour faire ce point et faites le bilan pour apprécier si la chaussure actuelle est celle qui vous faut !

Bonne marche !

#VAKOG #auditif #visuel #kinesthésie #olfactif #dialogueintérieur #gustatif #action #reflexion

06 08 32 06 25

  • White Facebook Icon

Find us on Facebook

  • LinkedIn Social Icon

Partagez sur Linkedin